Sélections de nos libraires

5 billets

1 abonné

Billet

blog-post-featured-image

LECTURES D’ETE

C’est bientôt l’été ! L’occasion de profiter du soleil dont la chaleur n’est pas encore trop écrasante, de boire un verre sur une terrasse fraichement rouverte ou tout simplement de prendre du temps pour soi, commencer un livre et se laisser emporter par son univers. J’ai donc préparé une petite sélection, en polar et en littérature, pour passer un bel été, pour rire ou frissonner, être ému·e ou voyager, ou encore partir à l’aventure !




POLAR

 

Les enquêtes d'Hannah Swensen, "Meurtre et pépites de chocolat", Joanne Flucke (Cherche-Midi)


Une enquête simple et légère, qui appartient au genre « Cosy Mystery » très en vogue depuis le succès des Agatha Raisin (M.C Beaton).

Vous y retrouverez un représentant de la loi incapable de résoudre une enquête sans l’aide de sa belle-sœur, qui tient une boutique de cookies. Ainsi qu'une myriade de personnages secondaires hauts en couleur, qui vous feront douter de l’identité du coupable... jusqu’à la dernière page.



Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez (Pocket)

Un thriller extrêmement bien construit où l'auteur prend plaisir à manipuler ses lecteurs grâce à un subtil jeu de mise en abyme, d'énigmes, de palindromes, de chiffres et bien d'autres…

Le rythme effréné des enquêtes et les différents mystères à résoudre mettront vos méninges à rude épreuve !

Une fois au bout de ce Manuscrit Inachevé, vous aurez irrémédiablement envie de vous replonger dedans pour retrouver tous les détails que vous aviez manqué.


Sur ma peau, Gillian Flynn (Sonatine)

Le premier thriller de Gillian Flynn est vraiment remarquable, tant par son style vif et cassant que par la psychologie fouillée des personnages.

Un meurtre a été commis dans la petite ville de Wind Gap. Camille Preak, une jeune journaliste originaire de cette ville, est envoyée sur place pour couvrir l’affaire… Mais au contact de l’atmosphère de cette ville, son passé resurgi. Des cicatrices auxquelles elle va devoir faire face…

À dévorer de toute urgence !

 

Le bureau des affaires occultes, Eric Fouassier (Albin Michel)


Une nouvelle voix du polar historique français !

Ici le récit prend place peu après la révolution de 1830 (l’été des quatre rois). Le nouveau régime, fragile, craint d’être déstabilisé par une série de morts étranges, et envoie Valentin Verne mener l’enquête...

Un thriller percutant, mêlant science et ésotérisme.

 


LITTÉRATURE FRANÇAISE

 

Ça peut pas rater, Gilles Legardinier (Fleuve)


Mon Legardinier préféré ! Ce roman dresse le portrait d'une héroïne cabossée qui, après avoir essuyé quelques revers, décide de prendre les choses en mains et de renverser les situations. Notamment vis-à-vis de son ex l'ayant "laissé tomber comme une vieille chaussette" et de son patron. Pourquoi ? Oh, il prépare un mauvais coup, elle le sent...Et pour ceux qui aime le romantisme, ne vous inquiétez pas, l’amour n’est pas loin ;-)

Un récit à la fois drôle et cathartique !

 

Celle qu’il attendait, Baptiste Beaulieu (Fayard)


« On pourrait s’entraimer ? C’est comme s’entraider mais avec de l’amour dedans »

Je viens de terminer le nouveau roman de Baptiste Beaulieu, et, autant vous le dire tout de suite, c’est une pépite !

Avec toute la poésie et la bienveillance qu’on lui connait, l’auteur raconte les trajectoires d’Eugénie et de Joséphin, dont la rencontre étincelle sur le quai d’une gare relève du destin.

Leur histoire est belle, juste, triste parfois mais passionnée. À travers leur danse amoureuse, l’auteur fait entendre la voix des femmes, et de celles et ceux qui ne rentrent pas dans les normes.

Une histoire très touchante, dotée d’une grande inventivité.

« Ils étaient irrémédiablement conciliables en bizarrerie et compatibles en poésie ».

 

Haute saison, Adèle Bréau (JC Lattès)



Un roman qui fleure bon l’été et l’air iodé de la côte basque. Une galerie de personnages qui portent leurs joies, leurs peines, avec beaucoup d’humour et de légèreté.

Un huit clos intimiste et humain, qui laisse apparaitre une critique de nos sociétés du paraitre.

 



LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

 

Les délices de Tokyo, Durian Sukegawa (Albin Michel)


À l'instar des fameux Dorayaki (pâtisserie japonaise) occupant les journées des personnages, voici un petit texte savoureux. D'ailleurs, chaque page tournée, donne envie de découvrir ces gâteaux nippons et de vivre pleinement leur quotidien !

 Une histoire aux odeurs typiques de l'Asie de l'est accompagnée d'une douce amitié et agrémentée d'une pincée d'empathie pure.

Ce mélange équilibré offre une réflexion sur la construction de liens avec autrui.


Le restaurant de l’amour retrouvé, Ito Ogawa (Picquier)


Un feel-good book plein de poésie où un cœur brisé tente de donner du bonheur et de l’espoir aux gens grâce à ses mets exceptionnels.

Rinco, qui a perdu la voix à la suite d'une rupture difficile, nous met l’eau à la bouche en préparant ses plats avec précision, tendresse et amour.

Une écriture sobre mais pleine de réconfort, 


Dernières nouvelles du Sud, Luis Sepulveda (Liana Levi)


Luis Sepulveda nous embarque dans un road trip en Patagonie en compagnie de son ami photographe Daniel Mordzinski.

Avec la bienveillance qu’on lui connait, l’auteur nous offre un voyage enchanteur. On y découvre de fantastiques paysages et les histoires de ceux qui les peuplent.

Chaque lieu visité est accompagné d’un portrait. Celui d'une personne tenant parfois du merveilleux tant Sepulveda sait mettre de la magie et de la bonté dans chaque rencontre.

Un roman de voyage touchant et envoûtant.

 

IMAGINAIRE

 

Mortimer, Terry Pratchett (L’Atalante)


Si vous voulez décompresser et rire un bon coup, Terry Pratchett est fait pour vous !

Il détourne avec un humour incomparable les codes de la fantasy, tout en offrant des aventures palpitantes et de sacrés personnages.

Ici nous suivons le jeune et maladroit Mortimer, engagé comme apprenti par La Mort, qui va lui apprendre toutes les ficelles du métier. Mais voilà, Mortimer va épargner la vie d'une jeune femme dont le destin était scellé et menacer de ce fait la structure de l'univers...

S'élève le portrait de la Mort, déprimée par son métier et recherchant à comprendre les petits bonheurs de la vie humaine. Pour se faire... elle s'essaie à différents métiers :Gros coup de cœur pour ce personnage !

 

L’éveil du léviathan, S.A Corey (Actes Sud)


De la science-fiction passionnante, intelligente et accessible.
La double narration -d'un côté Holden, Second sur un vaisseau de transport de glace, de l'autre Miller, flic en déclin sur la station Cérès- maintient le lecteur en haleine de la première à la dernière page.

Le livre a beau faire 700 pages, on ne les voit pas passer et on a hâte de se lancer dans les autres tomes de la série et de retrouver ses personnages fascinants.

 

Fils-des-brumes, Brandon Sanderson (Orbit)

J’ai découvert tout récemment Brandon Sanderson, et j’ai été complètement happée par l’univers de Fils-des-Brumes.

Un monde où tombent continuellement des cendres, dominé par un dieu tyran, le Seigneur Maître, va voir surgir un petit groupe de voleurs, prêt à tout pour renverser l’Empire. Ils seront menés par Kelsier, un personnage possédant des pouvoirs d’allomancie, une magie basée sur les différents métaux.

J’ai adoré cette saga, marquée par un système de magie très bien pensé où évoluent des personnages aussi intrigants que charismatiques.

Comme chaque tome fait près de mille pages, il faut bien le temps d’un bel été pour en venir à bout !

Écrit par Anaïs Beaumer

Description du blog

Chaque mois, nos libraires vous concoctent une sélection des meilleures nouveautés et des fiches de présentation pour chacune d'elles.